Qui suis-je ? Pourquoi ce blog ?

Damien, ancien hypocondriaque.

Damien Papon hypocondrie vie d'hypocondriaqueJ’ai passé beaucoup trop d’années de ma vie à souffrir d’hypocondrie. Mais depuis 2015 déjà, j’ai arrêté de craindre les maladies, d’être persuadé que quelque chose allait mal chez moi, de fréquenter plus de médecins que d’amis. Je ne fais plus de crises d’angoisses, j’ai arrêté d’exaspérer mes proches, de tenter de leur cacher ce trouble. J’ai arrêté de vivre avec les douleurs de l’anxiété. Après pas mal de pression de la part de mes proches, j’ai fini par faire une psychothérapie. Elle m’a aidé à diminuer mon anxiété et ma peur des maladies, et avec le temps je m’en suis sorti.

Aujourd’hui, je suis pharmacien, je vais très bien, je suis parfois un peu anxieux, toujours un peu préoccupé par ma santé, mais je ne suis plus hypocondriaque.

Pourquoi j’ai continué à m’intéresser à l’anxiété et à l’hypocondrie ?

Depuis très longtemps, les sujets d’anxiété et particulièrement l’hypocondrie m’intéressent. J’ai ensuite décidé de consacrer ma thèse de fin d’études à l’hypocondrie. D’abord pour la comprendre, l’expliquer, savoir comment les gens vivaient avec, mais surtout pour savoir comment elle se soignait. Pour faire ce travail, j’ai lu des dizaines de livres, des dizaines de thèses, des centaines d’articles scientifiques, j’ai écouté un nombre incalculable d’experts, d’hypocondriaques ou anciens hypocondriaques.

Ma découverte des méthodes d’auto-thérapie pour soigner l’hypocondrie

Grâce à toutes ces recherches, ces entretiens, ces rencontres, j’ai découvert tout un monde que j’ignorais. J’ai surtout découvert qu’il existait des méthodes efficaces à faire soi-même pour se sortir de cette peur de la maladie. Autrement dit, on peut par soi même, surmonter l’hypocondrie.

Après avoir été hypocondriaque pendant des années, après avoir fait de longues études dans le domaine de la santé, après avoir eu un mal fou à me sortir de cette maladie. Je découvrais seulement qu’il existait des méthodes à faire soi-même pour s’en sortir, pour vivre mieux, pour guérir de l’hypocondrie et l’anxiété. Je me suis dit que c’était incompréhensible et inacceptable que ces méthodes ne soient pas plus connues et pas accessibles aux personnes qui en ont besoin.

L’auto-thérapie, n’est pas un remède miracle, mais c’est une méthode fiable

Je vous demande une chose, ne croyez pas s’il vous plait, les personnes qui vous font croire qu’en 2 semaines tous vos problèmes auront disparu. Parce que, bien évidemment, les méthodes d’auto-soins ne sont pas des remèdes miracles qui sortent n’importe qui des angoisses et du calvaire de l’hypocondrie en quelques jours. De toute évidence, ces techniques demandent beaucoup d’effort, de travail, d’abnégation, de motivation à ceux qui souhaitent s’en sortir. Cependant, une chose est sûre, à la fin elles font reculer l’hypocondrie et l’anxiété. Elles permettent à ceux qui prennent cette voix de commencer une nouvelle vie, plus sereine, plus ouverte, plus calme, tout simplement agréable à vivre.

Quelles sont ces techniques qui permettent de ne plus être hypocondriaque ?

Au court de mes travaux, j’ai constaté que l’hypocondrie et les méthodes d’auto-thérapie étaient relativement peu connues dans les pays francophones. Alors qu’elles sont très connues et très étudiées dans les pays anglophones.

l’hypocondrie, pas assez de considération dans l’Europe francophone

Pour vous donner un exemple de l’intérêt porté pour l’hypocondrie aux États-Unis, au Canada, au Royaume-Uni, en Australie et j’en passe. On ne dit plus « hypochondriasis » ou « hypochondriacs » qui sont les traductions d’hypocondrie et hypocondriaque, mais plutôt de « Health Anxiety » qui pourrait se traduire par « anxiété d’être malade » ou « crainte excessive de la maladie ». La raison est très simple, le terme hypocondrie véhicule plein de clichés, de mauvaises informations, de moqueries, alors le mieux a été de changer le nom. On ne l’a pas fait dans les pays francophones, à tort ou à raison, c’est une bonne question…

Qu’en est-il des méthodes pour s’en sortir par soi-même ?

Dans les pays francophones d’Europe, l’histoire fait que les méthodes de psychiatrie sont très marquées par l’empreinte freudienne. Donc par une approche psychanalytique des troubles émotionnels. Par la suite, celle-ci a été couplée à l’approche médicamenteuse (anxiolytique, anti-dépresseur…). Alors que dans les pays cités précédemment, un nouveau type de thérapie a vu le jour pendant la deuxième partie du 20e siècle. Ces nouvelles thérapies ont fait éclore les thérapies comportementales et cognitives (TCC) que vous connaissez probablement. En effet, les TCC sont de plus en plus présentes dans les pays francophones.

En conséquence, dans les pays anglo-saxons, la TCC est très utilisée, et beaucoup de recherches sont faites pour la développer. Ce qui nous intéresse, c’est que les TCC on fait beaucoup de petits, et notamment des techniques d’auto-thérapie. Ces méthodes se basent sur les principes de la thérapie comportementale et cognitive. Les thérapies à faire soi-même ont démontré leur efficacité depuis plusieurs années pour soigner l’hypocondrie ou au minimum faire reculer la peur de la maladie et l’anxiété.

Qu’est-ce que je veux faire pour aider les hypocondriaques à s’en sortir ?

En voyant ce gouffre entre ce qu’on pouvait trouver en anglais et ce qu’on ne pouvait pas trouver en français je me suis dit qu’il était impossible de rester dans cette situation. Il faut au minimum pouvoir proposer des solutions de ce type aux hypocondriaques. Puisque des solutions efficaces existent pour au mieux s’en sortir et au minimum faire reculer l’hypocondrie et l’anxiété.

Le livre “9 étapes pour ne plus être hypocondriaque”

J’ai donc travaillé depuis plus d’un an maintenant sur un livre pour les hypocondriaques, ce livre c’est une méthode d’auto-thérapie pour ne plus être hypocondriaque. J’y ai réuni le fruit de mes recherches, mes entretiens, mes lectures et mon expérience personnelle d’ancien hypocondriaque. L’objectif est de proposer le livre pour que les hypocondriaques puissent faire une auto-thérapie et vivre une vie sereine, agréable avec un futur qui fait envie.

Le blog Vie d’Hypocondriaque en plus du livre

Travailler sur ce livre m’a donné d’autres idées, et surtout l’envie d’en faire plus pour les personnes anxieuses et hypocondriaques.

La première chose est la raison pour laquelle vous lisez ceci, c’est le blog. L’idée est de créer un espace sur lequel les personnes hypocondriaques pourront trouver de l’information de qualité, qui les aide directement, pour qu’ils puissent se rendre compte qu’ils ne sont pas seuls, qu’il existe des solutions, qu’on peut s’en sortir. Mais aussi un espace sur lequel les proches d’hypocondriaques pourront comprendre et trouver des solutions pour aider leur conjoint, enfant, parent, ami.

Mais ce n’est pas tout, je travaille sur plusieurs autres projets pour aider les hypocondriaques. De l’aide en ligne, du soutien, du coaching et beaucoup d’autres choses qui arriveront progressivement dans les mois à venir.

Pour que vous puissiez garder le fil, laissez-moi votre adresse mail, et likez Vie d’Hypocondriaque sur Facebook.

Posez votre question, je réponds à tous les messages

Vous avez une question, vous voulez en savoir plus ? Envoyez-moi un message.

Toutes vos données ainsi que vos questions resteront toujours confidentielles

Vie d'Hypocondriaque le blog, vous intéresse ?

Vie d'Hypocondriaque le blog, vous intéresse ?

laissez votre adresse mail pour recevoir le contenu le plus intéressant

(jamais plus d'un mail par semaine)

Merci, vous recevrez des nouvelles de temps en temps

Recevez votre guide instantanément sur votre boite email

Votre guide est dans votre boite mail

Pin It on Pinterest